Chats Libres de Colomiers

Actualité et quotidien des bénévoles du CLC
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le roman de Grisette

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Nombre de messages : 45
Date d'inscription : 19/10/2005

MessageSujet: Le roman de Grisette   Mer 22 Mar 2006 - 11:13

Grisette a connu les hommes, un jour.
Grisette a aimé les hommes, ce jour.
Elle leur a fait confiance.
C’est précieux la confiance.
Et puis un jour, les hommes l’ont abandonnée.

Fini les dessus de lit moelleux et les gamelles toujours pleines.
A là place, des buissons venteux et des combats de poubelle.

Fini la sécurité, bonjour la fertilité !

Cachée dans le débarras d’une cité, Grisette a fait portée sur portée.
Toujours plus maigre, toujours plus apeurée quand ses bébés par les hommes étaient tués.
Courageuse et intelligente, elle a fait front dans la tourmente.
Protéger les petits au fond du cagibi, trouver de la nourriture dans toute cette pourriture, éviter les chiens, les coups, les humains, c’était son quotidien.

Une femme un jour la remarque, la courtise, la nourri.
Son ange gardien a retrouvé son adresse ….. pour la plonger dans la détresse.
On l’attrape, on l’enferme, on enferme ses petits.
On les transporte dans un endroit qui sent la peur, la douleur, la mort. Tout s’éteint.

Au réveil, quelle souffrance dans son ventre !
Plus de petits à ses mamelles, plus de miaulements à ses oreilles.
Grisette s’affole.
Qu’a-t-on fait, cette fois, de ses chatons ?

La cage est mal fermée, l’homme en vert s’est absenté.
Chancelante, Grisette s’élance, tente sa chance.
C’est l’été, la maison est ouverte.
Grisette s’échappe, se cache, reprend des forces.

Deux femmes arrivent, on la cherche.
« Bien quoi, c’est le but de votre association après tout, stériliser et relâcher » entend-t-elle dire par l’homme en vert.
Elle sent la colère, l’inquiétude.
La sienne et celle des femmes.
On l’appelle, on l’appâte, mais elle n’a qu’une obsession.
Ses chatons.

Pendant toute une semaine, elle se cache le jour, se déplace la nuit pour retourner au cagibi.
Quel étrange instinct la guide ? Quel Dieu la protège ?
A travers les nationales et les quatre voies, d’un bout à l’autre de la ville, un fil de vie l’attire.
Ses chatons.

Comment a-t-elle su ? Comment a-t-elle pu ?
L’ange gardien la repère, les femmes la récupèrent.
On l’amène dans une maison. Le Refuge.

Refuge, quel mot troublant. A la fois mort et espoir.
Ses chatons sont là mais ils n’ont plus son odeur.
Ils ne se reconnaissent plus.
On installe Grisette dans une pièce.
Des gamelles, une litière, des couvertures mais aussi des caresses.
Depuis quand n’a-t-elle plus sentit ce doux contact ? Le temps s’efface.
Cet endroit est un entre deux. Entre deux vies, entre deux mondes.
Il y a la maison et les jardins, clos, la chaleur et l’amour des bénévoles, quelques pauvres heures par jour, le stress des nouveaux arrivants, les visites des adoptants, si bruyants dans l’ambiance ouatée du refuge. Un monde de contrastes.
Grisette s’y perd.

On décide de la placer en famille d’accueil. A nouveau, on l’enferme dans une boite, on la transporte.
On la débarque dans une autre maison. Il y a deux humains à demeure. L’une est gestante, c’est une maison où l’on couve, elle y sent l’amour.
Il y a d’autres chats, deux, des chiens, deux, et une proie à l’abri derrière des barreaux, un cochon dingue disent les humains.
Grisette s’installe, prend de l’assurance, quelques mauvaises habitudes au passage, c’est comme ça qu’on aime les chats dans cette maison, spontanés, malins, manifestant bruyamment leur présence, leurs exigences, leur existence simplement.
Plusieurs mois s’écoulent, puis un soir, le téléphone sonne. C’est différent.
Grisette sent la joie tintée de mélancolie des humains.
On la remet dans une boite, elle ne s’inquiète pas, c’est arrivé souvent ces derniers mois d’aller au Refuge, de rencontrer d’autres humains puis de rentrer à la maison. Elle est sereine.

La voiture roule plus longuement cette fois, les humains sont excités, on explique au téléphone que Grisette va vivre la vie de château, on se réjouit.
Premier arrêt, première rencontre. Un humain exalté. Bizarre.
Deuxième arrêt, elle change de main. On lui ouvre dans une grande pièce, dans une grande maison. Nouvelle rencontre, d’autres humains, l’odeur d’un chat.

Ses humains s’en vont, la laissent avec les deux nouveaux.
Elle ne les connaît pas mais ils semblent pleins de bonne volonté.
L’autre chat, un borgne qui arrive tout juste d’un refuge.
Lui aussi est méfiant, agressif même. Ca se passe mal, il l’attaque.

Au bout de quelques jours, les humains ramènent le chat au refuge. Grisette est triste pour lui, mais c’est comme ça. Elle est donc seule avec eux.
La femme s’attache, Grisette espère, elle s’apprivoise, apprivoise.
L’homme est plus brusque, il exige trop, trop vite.
Un chat n’est pas une peluche.
Grisette se braque.
Un autre humain, encore, change le cours de cette vie.
Il amène un chat, une femelle.
L’autre femelle est domestique. Elle se plie aux caprices de l’homme.
Grisette se sent menacée. Elle n’est pas prête, encore, à renoncer.
C’est chez elle. Que parte l’intruse.
La tension monte, les minettes s’affrontent mais au final, c’est l’homme qui gagne et la femme qui abdique.

Il chasse Grisette. Ses humains la jettent. Encore.
Quelle drôle d’espèce, qui n’a aucune finesse.
Aucune compréhension dans cette maison de consommation.
Retour en boite, à nouveau la voiture.
On s’arrête.
Grisette reconnaît les odeurs. Il y en a de nouvelles aussi.
Ses humains sont là avec un petit. Leur petit.
La colère gronde, les humains se heurtent, les mots fusent.
« Grisette n’est pas agressive ! »
« Elle a griffé mon mari, griffé l’autre chatte. »
Hé quoi, avait-elle le choix ?
« Vous savez qui nous sommes ? Nous ne sommes pas n’importe qui, nous n’habitons pas n’importe où ! »
Quels mots blessants et méprisants.
C’est ça une raison d’abandonner ?
Les humains qui les ont recueilli, elle et ses petits, sont n’importe qui ?
La maison d’accueil se trouve n’importe où ?
A ce compte, Grisette préfère n’importe qui, n’importe où, pourvu que ces ‘qui’ et ‘où’ soient toujours là pour elle.

Elle retourne donc n’importe où, avec n’importe qui, et le petit.
Elle retrouve les trois chats, les deux chiens, le cochon dingue.
Elle trouve aussi deux chatons nouveaux-nés. Pouah, elle a assez donné !
Elle retrouve ses habitudes, mêmes les mauvaises.
Elle réclame le matin, réclame les câlins, réclame des humains à elle dévoués, et elle attend.

Elle vous attend.
Des Grisettes, il y en a tant …
Revenir en haut Aller en bas
http://www.chatslibrescolomiers.com
majareta

avatar

Nombre de messages : 1295
Age : 38
Prénom : séverine
Date d'inscription : 07/11/2005

MessageSujet: Re: Le roman de Grisette   Mer 22 Mar 2006 - 11:24

encore une fois,c'est super!!!!vraiment touchant.Merci pour elle et pour les autres. flower
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le roman de Grisette   Mer 22 Mar 2006 - 12:03

Whaouh... j'en ai les larmes aux yeux...

Oui, des Grisette, il y en a beaucoup trop... car beaucoup de bétises humaine.
Mais heureusement qu'en contre partie, il y a de grands coeurs, des mains chaleureuses et des nids douillets pour guérir les blessures de leurs petits coeurs.

Merci pour eux, Administrateuse, c'est magnifique... cheers
Revenir en haut Aller en bas
ISET
Bénévole
avatar

Nombre de messages : 226
Age : 48
Prénom : Christine1
Date d'inscription : 17/11/2005

MessageSujet: Re: Le roman de Grisette   Mer 22 Mar 2006 - 14:58

Beau texte pour une non belle histoire qu'on aimerait éviter de raconter mais qui a brillament inspiré notre webmestress préférée. I love you
En tant que bénéfolle, une phrase m'a secouée, on en a discuté chacune son ressenti aussi.
Courage courage notre minette se fera adopter sous peu par un super foyer vous verez sunny
Merci pour le texte qui va sensibiliser je pense l'ensemble de nos lecteurs.
Revenir en haut Aller en bas
Seikon

avatar

Nombre de messages : 2400
Age : 40
Prénom : Nadine
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Le roman de Grisette   Mer 22 Mar 2006 - 15:30

Oh, toll!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Florence
Bénévole
avatar

Nombre de messages : 5567
Age : 47
Prénom : Florence
Date d'inscription : 03/01/2006

MessageSujet: Re: Le roman de Grisette   Mer 22 Mar 2006 - 17:54

Bravo pour cette narration madame l'Admin tu as vraiment le don de savoir écrire ce que nous pensons, merci !
Revenir en haut Aller en bas
Christine

avatar

Nombre de messages : 11178
Prénom : Christine
Date d'inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Le roman de Grisette   Mer 22 Mar 2006 - 19:24

Merci à notre Administrateuse de prendre avec tant de talent la parole pour Grisette. Je croise les doigts pour que cette dernière trouve enfin son chez elle.
Revenir en haut Aller en bas
simone

avatar

Nombre de messages : 1050
Age : 69
Prénom : Simone
Date d'inscription : 20/01/2006

MessageSujet: grisette   Mer 26 Avr 2006 - 10:39

on pourra dire que raconté comme tu le fait on n'a qu'une envie donner du bonheur a grisette et ses congénères qui souffre tant d'être rejeté par ces "Bêtes "a deux pattes dieu merçi il en reste des bons flower
Revenir en haut Aller en bas
oquidort



Nombre de messages : 1031
Age : 17
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Re: Le roman de Grisette   Ven 9 Juin 2006 - 10:42

Grisette a choisi sa famille. Elle est restée avec le cochon dingue, le bébé d'homme, les 2 chiennes, les 3 chats et les grands humains !
Revenir en haut Aller en bas
http://lafolidoki.com
marion
Invité



MessageSujet: Re: Le roman de Grisette   Ven 23 Juin 2006 - 19:32

bravo!
Revenir en haut Aller en bas
majareta

avatar

Nombre de messages : 1295
Age : 38
Prénom : séverine
Date d'inscription : 07/11/2005

MessageSujet: Re: Le roman de Grisette   Mer 28 Juin 2006 - 10:55

Et grisette se porte à merveille!!!!!pas très sportive,elle navigue un peu dans le jardin mais pas plus,et préfère se vautrer sur le lit ou sur une chaise dehors(avec le coussin sur la chaise c'est le top!!!!)grisette mauvaise chasseuse,elle se roulait devant un bébé rongeur et ne l'a absolument pas touché...Toujours la même quand elle a faim,elle est insupportable!!!!!Elle se laisse caresser,prendre aux bras,vient sur nous,joue avec les chatons,s'éclate à faire des dérapages sur le parquet et adore quand il y a du monde à l'apéro(bouffe + caresses!!!!),elle fait sa belle;Bref,grisette se foutait d'avoir un château ,grisette se fout du luxe,elle voulait juste être elle,et qu'on lui laisse faire sa vie ,qu'on la laisse être comme elle est,avec ses qualités et ses défauts.on la recadre juste de temps en temps.
merci à toutes pour elle,et merci ghis,tu sais pourquoi!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le roman de Grisette   Mer 28 Juin 2006 - 11:24

sympa de donner des nouvelles de la Miss.. . Trop cool,; sûr qu'elle n'avait pas besoin d'un chateau, simplement de l'amour et de la patience ainsi que le respect de son caractère... comme tous les minets;
On n'avait toutes compris je crois que Grisette avait déjà choisi sa famille... donc, c'est une belle histoire. bounce
Revenir en haut Aller en bas
majareta

avatar

Nombre de messages : 1295
Age : 38
Prénom : séverine
Date d'inscription : 07/11/2005

MessageSujet: Re: Le roman de Grisette   Mer 4 Juil 2007 - 11:37

alors puisqu'on demande des nouvelles de zézette,je viens en donner pour ceux qui ne la voient pas chez moi.
Eh ben,elle va bien!!!!!!elle miaule toujours aussi fort,elle a bien trouvé sa place dans la maison,elle aplatit les chatons que j'ai en accueil,elle a l'air toujours aussi aimable....et en ce moment,soit elle cherche des poux à ciboulette,soit elle joue avec crachouille(ça, ça relève du miracle!!!!)
Elle a son caractère,et c'est pour ça qu'on l'aime!!!!!elle est devenue très câline et vient parfois se mettre sur nous,voire s'allonger mais pas trop longtemps.elle adore qu'on la caresse ,mais quand on la caresse trop longtemps,elle se retourne et mord(en plus elle mord fort!!!!),et tout de suite après elle se dépêche de partir car elle sait que je vais la mordre ou qu"elle va prendre une tape.Quand elle est énervée ou qu'il y a quelque chose qui ne lui va pas,elle fait pipi sur la gazinière ou dans le chauffe biberon,mais elle ne peut plus faire caca sous le plan de travail car j'ai tout bouché!!!!! Avec Mathys,ça se passe bien,elle se laisse caresser,elle l'approche un peu,et adore squatter le fauteuil de sa chambre.Elle est peureuse donc dès qu'il y a des mouvements brusques,des bruits inhabituels,elle crache (en général sur la première chienne qui passe à côté d'elle!!!).Depuis que ptit loulou nous a quitté,elle mange des croquettes light mais je vois pas trop de changement:lol!:
Voilà,elle a un caractère de M....,c'est une chieuse,mais on l'adore!!!!On la laisse faire sa vie,on l'engueule quand il faut,on ne cherche pas à la caresser ou à l'attraper,elle vient quand elle a envie;et comme on la laisse tranquille,elle a beaucoup évolué et a l'air d'être bien avec nous.
Chez la véto ça se passe toujours bien,même quand elle s'était déchiré l'oreille elle n'avait rien dit.Voilà quelques nouvelles de zézette,qui fait sa petite vie tranquille et qui a toujours de supers cordes vocales (vous croyez que ça s'enlève?????)


Comme vous pouvez le constater,elle est toujours en plein effort!!!!!!elle ne sait pas grimper aux arbres,et depuis qu'on l'a elle a chassé une seule fois!!!!sinon elle regarde les oiseaux,miaule mais ne bouge pas.........pour un chat qui vient de la rue......
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le roman de Grisette   Mer 4 Juil 2007 - 12:34

cheers génial, merci beaucoup pour ces nouvelles... c'est vrai qu'elle n'a guère changer mais le caractère d'un chat est tout son mystère justement... j'ai bp rit... ça fait du bien, merci et câlin à tout ton petit monde à 4 pattes, et bisou à Mathys amour1
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le roman de Grisette   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le roman de Grisette
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chats Libres de Colomiers :: Le chat et Vous :: Histoires de chats-
Sauter vers: